Tech-Alsace

L’impression 3D au service des animaux

L’impression 3D au service des animaux

DiveDesign et Bionic Pets se sont fixés comme mission de produire des pièces imprimées en 3D pour le besoin des animaux amputés en utilisant le nTopologie. Il ne s’agit pas d’une production en masse, mais à petite échelle selon le besoin.

Pourquoi les animaux en ont besoin ?

Bionic Pets est une entreprise leader dans le domaine de la fabrication des prothèses animales, notamment pour les canins. Le fondateur, Derrick Campana, a déjà réalisé des prothèses pour toutes sortes d’animaux, et ce, tout à la main avec adresse et méticulosité.
Bien que la conception manuelle permette d’offrir une expérience unique à l’animal, il faut savoir qu’il faut environ 15 heures pour remplacer les 4 membres d’un chien. La demande étant toujours élevée, il n’est pas évident de créer à la main une prothèse pour des milliers de chiens victimes d’accidents chaque année. En effet, le temps de création de prothèse doit être optimal pour éviter la détérioration de l’autre membre restant en raison de la répartition inégale du poids.

L’impression 3D entre en jeu

Dive Design propose une solution en jouant sur la numérisation 3D, les algorithmes de conception 3D et l’impression 3D dans le travail. Ce processus nécessite moins de temps, d’efforts et de budget, sans baisser la capacité de personnalisation, ainsi que la résistance et la durabilité du produit fini. Il reste à assembler les pieds à la méthode ancienne avec du plastique et du caoutchouc, ce qui nécessite encore un temps de fabrication long, qui plus est, n’est pas du tout fait pour durer.
La nTopologie est utilisée pour fournir un amputé d’escalade avec des pieds. Les résultats des travaux antérieurs ont été transmis à leur nouvelle entreprise en vue de concevoir des prothèses de pieds pour les chiens, en se servant des mêmes outils et les mêmes flux de travail que ceux ayant servi pour les autres parties du membre de remplacement. Ils ont également échangé rapidement de matériaux pour le TPC (un type de TPE), ce qui a permis de booster de façon considérable le rendement énergétique.
La conception, les tests et l’expédition de produits qui ont pris des mois avec la méthode artisanale sont désormais plus accessibles grâce à la polyvalence et la vitesse de la technologie d’impression 3D de FFF. En effet, cette dernière est parfaitement compatible avec la puissance itérative et les flux de travail facilement réutilisables de la plateforme nTopologie.

L’impact de ce progrès

Au fil du temps, l’importance que les animaux ont jouée dans la société n’a cessé d’évoluer. Autrefois, ils étaient considérés comme un fardeau lorsqu’ils sont handicapés. Aujourd’hui, dans la plupart des foyers, un animal de compagnie est tout autant un membre de la famille qu’un être humain. C’est formidable de voir qu’un jour, la décision d’abattre un animal n’aura plus à être prise.
L’impression en 3D des prothèses pour animaux est un bel exemple sur le fait que l’ensemble de leurs innovations a une portée plus large que leur implication directe. Comme dans le cas présent, il est tout à fait envisageable de partager les connaissances sur les prothèses pour animaux avec d’autres entreprises afin de déterminer l’impact positif des recherches sur la vie des concernées.

Exit mobile version