NEWS

6 milliards de dollars de Warren Buffett

L’investissement à 6 milliards de dollars de Warren Buffett

À l’âge de 90 ans, le multimilliardaire américain Warren Buffetta fait un investissement inattendu dans le but de compenser les lourdes pertes par la pandémie covid-19. Le chiffre s’élève à 6 milliards de dollars pour cinq des plus grandes sociétés de commerce du Japon : Mitsui & Co. Ltd, Marubeni Corp., Mitsubishi Corp., Itochu Corp. et Sumitomo Corp.

6 milliards de dollars de Warren Buffett

Une part de 5 % dans les sociétés leaders japonais

La société d’investissement de Buffett, Berkshire Hathaway, a pris une part de 5 % dans les cinq grandes sociétés commerciales japonaises. S’aventurant dansun investissement à long terme, Berkhire Hathaway pourrait même aller jusqu’à détenir une part de 9,9 % dans ces sociétés.
Quelques exemples de l’investissement de ces géants dans l’ « additive manufacturing (AM) » ou la technologie avancée de fabrication additive sont présentés ci-dessus.
– Mitsui & Co. Ltd : réalise des études et définit des lignes directrices claires pour la mise en œuvre des projets AM. Elle participe également à un projet mondial d’impression 3D de matériaux dentaires.
– Sumitomo Corp. : investit dans l’industrie aérospatiale américaine. Elle est également très présente dans le domaine de la création de métaux, de composites et de céramiques avancés.
– Marubeni Corp. : il est le distributeur japonais des produits FDM et Polyjet de l’imprimante 3D Stratasys. Cette technologie permet de créer des pièces par projection de matériaux photopolymères liquides sur une surface ainsi que des pièces en titane à grande échelle.
– Mitsubishi Corp : a développé une nouvelle technologie appelée « Dot Forming » qui combine à la fois le frittage et le broyage des métaux. Il fabrique également des variétés de matériaux hydrosoluble et durable pour l’impression 3D.
– Itochu Corp. : se focalise dans le développement de technologie numérique automatisé qui fournit un service de production et d’impression 3D avec des délais d’exécution très courts.

Le crédit d’impôt pour la recherche et le développement (R&D)

Les entreprises qui mettent en œuvre cette technologie doivent envisager de bénéficier de crédits d’impôt pour la R&D. En effet, qu’elle soit utilisée pour créer et tester des prototypes ou pour la production finale, l’impression 3D est un excellent indicateur de la réalisation d’activités éligibles au crédit R&D. Le président Obama a signé, en 2015, la loi PATH rendant permanent le crédit d’impôt pour la R&D. Ceci dans le but de promouvoir les recherches sur les nouvelles technologies pour contribuer au développement du pays.

L’investissement Buffett contribuera dans la structure moderne de ces géants des affaires. Cette initiative sera également le début d’une nouvelle image pour l’investissement dans le domaine de l’impression 3D. Vu l’étendue de l’influence de ces cinq géants japonais, il s’agit d’un investissement mondial et non pour un seul pays.

1 octobre 2020
TECH-ALSACE
image