NEWS

Nexa3D

Encore du nouveau chez Nexa3D

L’entreprise californienne produit deux types d’imprimantes 3D : SLA et SLS, qui sont toutes deux réputées pour leurs gros volumes de fabrication et leurs vitesses d’impression rapides.Nexa3D a fait de multiples annonces dernièrement, chacune renforçant sa position sur le marché.

Un partenariat avec Siemens

Siemens est une grande entreprise basée en Allemagne qui fournit tous types de produits aux fabricants du monde entier. La plus importante dans le domaine de la fabrication est la capacité de fabriquer des équipements qui s’intègrent parfaitement aux autres équipements d’une usine. Siemens est l’un des leaders dans ce domaine, fournissant des outils pour que les usines puissent relier tous les points et offrir des fonctions de surveillance et de contrôle importantes. Cette initiative est connue sous le nom de « Industrie 4.0 ».
Cette collaboration vise à amener les systèmes de production de Nexa3D pour la fabrication d’additifs à un niveau de préparation complet pour l’industrie 4.0. La gamme complète de produits de frittage laser quantique (QLS) de Nexa3D sera normalisée en fonction des technologies de pointe de Siemens en matière d’automatisation industrielle et d’informatique de pointe.

Nexa3D Un partenariat avec DSM

Nexus 3D a annoncé une collaboration avec Royal DSM, une grande entreprise chimique européenne. Ce partenariat a pour objectif d’accélérer la disponibilité des systèmes QLS-350 de Nexa3D avec les poudres de frittage laser approuvées par la chaîne d’approvisionnement de DSM pour la production en série. Dans le cadre de cette collaboration, Nexa3D prévoit d’inclure immédiatement le tout premier matériau de frittage laser PBT de DSM, Arnite T AM1210 (P), avec chaque système de frittage laser quantique QLS 350.

Le matériau d’impression 3DxCE-White par Nexa3D

Le xCE-White est un matériau en résine destiné à être utilisé dans l’imprimante 3D NXE400 3D SLA de Nexa3D. Bien que le xCE-White soit un matériau solide et robuste qui convient à un certain nombre d’applications, son principal atout réside dans sa vitesse de durcissement. En effet, Nexa3D a réussi à trouver un moyen de faire durcir cette résine photopolymère jusqu’à 20 fois plus vite que les autres résines. Cela signifie que le processus d’impression 3D se déroulera plus rapidement, car la source de lumière ne doit pas s’attarder aussi longtemps sur chaque voxel. Il en résulte des impressions 3D beaucoup plus rapides.

Les trois points annoncés permettront à Nexa3D d’établir une source de matériaux de haute qualité pour son équipement d’impression 3D SLS (avec DSM) offrant un plus grand choix aux clients de Nexa3D. Avec l’automatisation de Siemens, il serait possible de régler avec précision les paramètres d‘impression 3D pour optimiser la vitesse et la qualité d’impression avec ces matériaux connus.

9 octobre 2020
TECH-ALSACE
image