NEWS

Scanner 3D

Scanner 3D : les différents modèles et utilisations

Le scanner 3D a longtemps été un appareil réservé à des secteurs d’activité très précis comme celui du milieu médical ou industriel. Aujourd’hui, l’usage du scanner 3D se popularise, en raison notamment d’une baisse sensible des prix.

L’utilisation d’un logiciel CAO ( conception assistée par ordinateur) requiert des connaissances précises qui passent le plus souvent par une formation professionnelle ou un cursus étudiant. C’est pour cette raison pratique qu’il est souvent nécessaire d’utiliser un appareil de capture 3D. La technologie de ces derniers a connu beaucoup d’évolution et parallèlement les prix sont devenus raisonnables.

Un scanner 3D pour une impression en 3D utilise plusieurs technologies : la technologie de lumière structurée, laser par triangulation, scan avec photographie, scan de contact et impulsion laser… Plus récemment, une nouvelle solution est également de plus en plus prisée. Elle permet à une application de téléphone portable de traiter les images et de produire un fichier d’impression 3D.

Scanner 3 D avec triangulation laser

Cette technologie repose sur la projection d’un laser sur un objet. Le scanner va alors analyser les différentes courbes de déviation afin de définir le volume de l’objet à scanner.

L’avantage de la triangulation laser est qu’il permet un scan avec une haute résolution et une excellente précision. Du côté des inconvénients, on notera la sensibilité du rayon laser ce qui peut poser problème sur certaines surfaces. Notamment les surfaces irrégulières ou transparentes

scanner 3D avec la technologie de lumière structurée

Le principal avantage d’un scan 3D avec la technologie lumière structurée est sa vitesse. Les reproductions d’objets sont précises à condition également que l’éclairage ne soit ni trop fort ni trop faible.

Scan 3D avec une photographie

Le scanner 3D procède à une analyse de photographies réalisées sous différents points de vue. Les données recueillies permettent une position de l’objet en 3D dans l’environnement où le cliché a été pris. Cela permet de calculer les volumes de l’objet avec une haute précision.

Le principal inconvénient de ce type de scanner 3D est que la photographie doit être d’excellente qualité. On notera également un temps de traitement relativement long.

Le scanner 3D avec la technologie de contact

Le scan 3D est réalisé en utilisant un palpeur. L’appareil est capable de quadriller la pièce en fonction de ses dimensions et de la reconstituer en fonction des points calculés.

Scanner 3D avec la technologie de l’impulsion laser

Cette technologie calcule le temps nécessaire pour que le rayon laser touche une surface et revienne vers son point de source. Un scanner 3D basé sur cette technologie permet de scanner en trois dimensions de grands volumes.

Les différents modèles de scanner 3D

On distingue couramment trois modèles différents de scanner 3D.

1. Le scanner 3D portatif et nomade

Le prix des scanner 3D nomade démarre aux alentours de 200 €. Pour scanner, vous devrez faire le tour du sujet ou de l’objet que vous voulez numériser. L’appareil est léger et son utilisation est facile. Le principal point faible de ce type de scanner est qu’il ne réserve pas toujours une grande précision, hormis pour les modèles haut de gamme.

2. Le scanner 3D de bureau

Un scanner 3D convient parfaitement pour un usage occasionnel. L’appareil doit rester immobile et tourne sur un socle tournant. Les objets à scanner sont le plus souvent compris entre 10 et 30 centimètres. Vous penserez à vérifier cette caractéristique au moment de l’achat.

En ce qui concerne les prix, vous pourrez acquérir un scanner 3D bureau pour moins de 200 € mais les modèles les plus chers peuvent atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Petit conseil : pour un scanner 3D à usage domestique, vérifiez bien que le plateau ou le socle tournant est fourni. Sinon vous devrez en acheter un obligatoirement.

3. Le scanner 3D pour le corps humain

Le scanner 3D pour le corps humain est utilisé avant tout par les professionnels de santé. Il permet par exemple de modéliser une dent, un conduit auditif ou même une partie du squelette. D’ailleurs, certains spécialistes étudient déjà la possibilité de reproduire avec un scan 3D un os fragilisé ou fracturé.

Il est clair que ce type de scanner 3D n’est pas la portée de toutes les bourses. Les meilleurs modèles se vendent pour plus de 100 000 €.

Scanner 3D : faire le bon choix

Avant de choisir un scanner 3D, il va falloir prendre en compte plusieurs éléments :

• Le niveau de résolution. Autrement dit le nombre de détails des objets à numériser en 3D ;

• La nature de l’objet : premièrement, vous devez choisir un scanner 3D en fonction de la taille de l’objet à scanner. Également, si vous voulez reproduire un visage humain, vous devez absolument bannir la technologie laser qui peut représenter des dangers pour la santé ;

• Le projet de numériser un objet en noir et blanc ou en couleur ;

• La rapidité du scan. Si vous voulez scanner un objet, ce critère importe peu. Par contre pour scanner un visage humain, privilégiez un scanner 3D rapide ;

• Les compétences de l’utilisateur ;

• Et enfin le prix du scanner 3D.

Ce que vous devez retenir pour bien choisir un scanner 3D

La question du prix est évidemment centrale lorsque l’on veut acheter un scanner 3D. Mais l’usage de l’appareil demande également une sérieuse réflexion. Si vous souhaitez utiliser un scanner 3D pour votre activité professionnelle et de manière intensive, il y a de fortes chances que les appareils bon marché ne correspondent pas à vos attentes.

Mais aujourd’hui, le plus grand nombre des utilisateurs recherche un scanner 3D pour un usage domestique sans négliger la performance. Les progrès technologiques dans le domaine ont fortement évolué ces dernières années et bonne nouvelle, il est possible d’acheter un scanner 3D de qualité très raisonnable sans casser son compte bancaire.

Lorsque vous achetez ce genre d’appareil, vous devez également vous renseigner sur le logiciel fourni. Certains logiciels sont très simples à prendre en main et d’autres demandent davantage de dextérité.

9 mars 2020
TECH-ALSACE
image